Curriculum Vitæ : bien maîtriser les bases

Il est parfois bon de revenir aux bases. Avant de se préoccuper de faire une mise en page originale, avant de trouver une présentation qui sort du lot, le pré-requis est de bien maîtriser les éléments essentiels d’un curriculum vitæ. Il s’agit donc se poser les bonnes questions : qu’est-ce qui doit obligatoirement se trouver dans un CV et pourquoi ces éléments doivent-ils être là ?

Cela peut paraître une tâche simple mais, en réalité, bien comprendre le sens des éléments de base d’un CV permet d’être plus efficace et de le rédiger plus intelligemment. Car il va falloir faire un tri : il est rare d’avoir une carrière si longue qu’elle vous autorise à faire un CV de plus d’une page. Alors, parmi vos diplômes, vos formations, vos stages et vos expériences professionnelles, faites les bons choix !

Un CV, à quoi ça sert ?

Curriculum Vitæ

Le CV est souvent lu avant la lettre de motivation, et le recruteur passe rarement plus de 40 secondes à le lire. Il doit donc aller droit au but et donner de vous une image adéquate pour le poste.

Au delà du style et de la présentation d’un CV, ces infos de bases servent à donner un référent simple à votre interviewer. La lettre de motivation vous sert à parler de vous, à analyser votre parcours et à exprimer vos désirs et intentions. Le CV, lui, doit être un résumé (c’est son nom anglais d’ailleurs, resume) de ce que vous apportez comme bagages en tant que candidat.

Le but n’est pas de paraître le plus formé et brillant de tous, avec des capacités incroyables, pluridisciplinaires et complexes, mais plutôt de montrer qu’on est la bonne personne pour ce job, avec les capacités adéquates !

Pour commencer : qui êtes vous ?

Curriculum Vitæ

Tous les éléments présents dans votre CV ont pour fonction de définir votre personnalité et votre parcours. Néanmoins, on commence toujours par le plus simple : se présenter en tant qu’individu demandeur d’emploi. Ainsi, tout CV comporte :

· L’état civil : la norme typographique veut qu’on indique le nom, le prénom et l’âge, ainsi qu’un e-mail et un numéro de téléphone, en haut à gauche sur la page. L’adresse postale devient rare mais n’est pas inutile. Certaines données personnelles (situation matrimoniale, religion) n’ont pas à s’y trouver et les demander est illégal. Par contre n’hésitez pas à inclure un lien vers votre profil LinkedIn ou tout autre réseau social professionnel.

· La photo n’est pas obligatoire et là aussi, l’inclure n’est plus une pratique aussi courante qu’il y a dix ans. Toutefois de nombreux recruteurs apprécient de voir celui ou celle qu’ils vont interviewer. Ne croyez pas les méthodes bateau qui préconisent la photo type « identité », comme si un CV était un document administratif. Vous n’êtes pas là pour un contrôle à la douane ! Ayez l’air avenant, professionnel et, surtout, vous-même.

· Le titre ou la fonction : précisez clairement le poste visé. Il est également possible que par votre formation ou votre expérience professionnelle vous ne cherchiez qu’un seul type d’emploi très spécialisé. Dans ce cas-là il est important de se présenter sous ce titre, c’est une marque d’assurance personnelle, une façon de dire : j’ai les compétences requises pour ce poste.

· Votre objectif : on avait récemment parlé de la méthode « Start With Why », c’est le moment de l’appliquer ! Qu’est-ce qui vous amène à postuler pour cet emploi ? Que cherchez vous dans la vie ? Et plus spécifiquement, dans une entreprise ? Ecrivez de vous de façon directe et simple… vous en serez d’autant plus convaincant.

On voit bien comment on passe progressivement d’une présentation en règle (décliner son identité, montrer son visage) à une présentation personnelle (dévoiler sa personnalité). Cela résume bien tout le but du CV : être à la fois une source d’informations objectives et une carte de visite personnalisée.

Raconter une histoire : votre parcours

Curriculum Vitæ

Tout en informant le recruteur sur vos expériences et compétences, votre CV doit aussi agir comme une narration. Il ne faut pas pour autant penser que seul les CV chronologiques fonctionnent : d’autres solutions existent, qui mettent en valeur différents aspects de votre histoire personnelle.

Il vous faudra dérouler :

· Votre expérience professionnelle : c’est la partie cruciale du CV. Il ne faut bien sûr pas mettre toutes vos expériences, mais seulement celles qui sont importantes soit pour votre carrière en général, soit pour le poste que vous recherchez. De plus, il ne suffit pas de lister les postes, il s’agit de faire ressortir les challenges que vous y avez relevés et les compétences que vous y avez déployées. Comment classer ces expériences ? Là aussi, à vous de voir, vous pouvez optez pour la liste chronologique, anti-chronologique (en commençant par votre dernier emploi et en remontant dans le passé) ou par compétences, en faisant par exemple une liste de mots clés stratégiques que vous choisissez attentivement dans l’annonces et que vous employez ensuite comme fil d’Ariane dans votre CV.

· Votre formation : dans ce cas également pas la peine de remonter jusqu’au brevet des collèges ! Posez vous la question : qu’est-ce qui compte vraiment dans votre parcours pour votre carrière ? Pensez aux capacités spécifiques qu’on sera en droit de vous demander dans l’emploi que vous postuler, mais aussi aux compétences générales qui se révèlent toujours pratiques (capacité multi-linguistique ou maîtrise technologique, tout ce qui fait de vous un futur employé qualifié)

· Pour finir, parlez rapidement de vos activités personnelles : faites une liste courte de vos loisirs, en essayant de choisir ce qui permet de cerner votre personnalité.

Les deux axes d’or : être honnête et futé

Curriculum Vitæ

Dans un CV, l’honnêteté est de mise : ne prétendez pas parler couramment le mandarin et maîtriser la programmation en C++ si vous ne possédez que de vagues bases. Les recruteurs aiment vérifier les informations qui les ont marqués sur un CV et n’hésiterons pas à vous tester.

Votre CV ne doit donc contenir que la vérité mais cela n’exclue pas de bien tourner les choses. Votre mot d’ordre doit être la valorisation personnelle : cherchez dans chacune de vos expériences professionnelles les éléments qui comptent vraiment pour le poste que vous briguez. Ne déformez pas la réalité, mais n’hésitez pas à omettre des éléments inutiles. Bref, faites preuve de distinction. Un CV n’est pas une liste, c’est un portrait !

Rappelez-vous : si on ne vous engagera jamais sur sa simple foi de votre CV, celui-ci vous permettra de décrocher un entretien d’embauche et c’est alors que vous pourrez faire vos preuves. Considérez-le donc comme une clef qui permettra d’ouvrir une porte : il faut parfois tâtonner pour trouver la bonne.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *