changer de boulot

Les rituels de rentrée pour changer de boulot !

Ah le mois de septembre, son temps maussade, son stress du dimanche soir et toutes les petites choses qu’on avait décidé d’oublier pendant les vacances… Bernard de la compta et ses pellicules, son chef et sa to-do list irréaliste !
Il est pourtant possible d’atterrir en douceur et de revenir sans stress pour donner à la rentrée une saveur particulière : celle du changement.
Changer de poste, trouver un nouveau job, se reconvertir : je vous donne tous les rituels de rentrée à mettre en place pour changer de travail. Au boulot !

Vider son bureau pour avoir les idées claires

changer de boulot

C’est une bonne manière de démarrer l’année en triant, désencombrant, ordonnant ses affaires, en jetant les archives, en classant la paperasse. En plus de vous offrir un espace de travail plus agréable, ranger son bureau permet de faire le vide dans son esprit pour se concentrer sur l’essentiel. Et puis, ce qui est fait n’est plus à faire : ce sera une bonne chose de faite quand vous quitterez l’entreprise !

S’organiser : « ce qui doit être fait »

changer de boulot

Chercher un travail quand on est en poste c’est comme avoir deux postes en parallèle. Il va donc falloir faire preuve d’efficacité dans votre job car l’objectif est de partir en bons termes ! Donc on tient son poste avec efficacité jusqu’au bout.
Faites-vous un planning précis des tâches annuelles. Quels sont les grands projets à caler, les étapes à anticiper, les rendez-vous à fixer ? L’objectif est de se donner une visibilité optimale du travail à accomplir pour être le plus efficace possible. Terminé la procrastination ou vous ne trouverez jamais le temps de chercher du travail.
Pourquoi ne pas tester également des méthodes pour travailler plus efficacement comme la méthode Pomodoro* qui propose d’effectuer une tâche après l’autre dans un timing donné ?

Refaire son CV

changer de boulot

Premier jalon important marquant un désir d’évolution, de changement de poste, de changement d’entreprise ou de virage à 180° dans votre carrière ! L’étape du CV mérite d’y consacrer du temps. Elle permet de prendre le temps de se poser les bonnes questions : qu’est-ce que j’ai envie de faire ? Qu’est-ce que je peux faire ? Comment je le formalise à l’écrit dans un CV ? Avec quels mots clés ? Quelles compétences je mets en avant ?

Etoffer son réseau

changer de boulot

C’est notre crédo chez MyJob.Company : le réseau professionnel, quoi de plus important ? Et quand on sait que 69 % des gens ont trouvé leur dernier emploi par recommandation, il s’agit de travailler un réseau qualitatif avec des contacts qui pourront et voudront vous recommander.

Se fixer un objectif

changer de boulot

C’est le moment d’assumer ses envies : que visez-vous avec ce nouveau job ? Qu’est-ce qui vous motive vraiment : un gros salaire, des missions variées, un environnement enrichissant ? La prise de recul de l’été est souvent salutaire pour être au clair avec ses envies. Une fois l’objectif fixé, il faut… de la discipline.
Si l’objectif fixé est le bon, ça ne devrait pas être un souci car vous allez être gonflé à bloc. Néanmoins, n’hésitez pas à caler des objectifs intermédiaires (x candidatures par semaine, x entretiens par mois, x nouvelles personnes rencontrées…). Il est important de mettre en place des choses et d’arrêter de procrastiner…commencez donc par un petit tour sur nos annonces en ligne 😉

S’inspirer

changer de boulot

Quel que soit l’objectif fixé, si vous changez de travail vous allez aussi faire évoluer vos missions. C’est l’occasion de mettre en place de nouvelles méthodes de travail, d’apprendre sur votre métier, de vous cultiver, de vous inspirer.
De nombreux grands patrons ont intégré cette étape d’inspiration dans leur rituel matinal : ils se lèvent 10-15 minutes plus tôt pour lire (pas de la fiction) et prendre des notes. Imaginez tout ce que vous aurez lu, appris, découvert en 365 matinées de lecture !

Prendre soin de soi

changer de boulot

Et oui ! Les rituels de rentrée c’est aussi du plaisir ! Il est important de se sentir heureux et de prendre soin de soi pour réussir ses entretiens. Misez sur le bien-être pour véhiculer une image positive, apprenez à mieux gérer votre stress, à prendre du recul…
Mettez en place des séances de sport hebdomadaire, et pourquoi pas un rituel de yoga ou de méditation chaque jour ? Ces quelques minutes quotidiennes (il existe des routines de 6 minutes) vous permettront de lâcher prise et d’être plus épanoui.
Certains scientifiques prônent également la musique classique pour réduire le stress et vous mettre en condition pour être plus créatif et productif : c’est l’effet Mozart.

S’organiser, les temps pour soi

changer de boulot

Il est temps de se récompenser vous ne trouvez pas ? Notez tous les projets que vous avez en tête, ce que vous brûlez d’envie de faire (sans jamais trouver le temps), les idées en jachère, les projets qui mériteraient de votre temps précieux : en un mot, rédigez une « wish list ».
Ensuite, libérez du temps dans votre planning pour ces projets perso qui vous apporteront du plaisir. Ils peuvent aussi être des lignes pertinentes à ajouter à votre CV et dont vous parlerez avec enthousiasme lors d’un entretien d’embauche.

* La technique Pomodoro – source Wikipédia
La technique Pomodoro est une technique de planification développée par Francesco Cirillo. Cette méthode se base sur l’usage d’un minuteur permettant de respecter des périodes de 25 minutes appelées pomodori. Ces différentes périodes de travail sont séparées par de courtes pauses. Proches des concepts de cycles itératifs et des méthodes de développement agiles, la méthode a pour principale idée que des pauses régulières favorisent l’agilité intellectuelle.
La technique se présente sous la forme de cinq étapes :
décider de la tâche à effectuer ;
régler le pomodoro (minuteur) sur 25 minutes ;
travailler sur la tâche jusqu’à ce que le minuteur sonne et la noter comme faite ;
prendre une courte pause (5 minutes) ;
tous les quatre pomodori prendre une pause un peu plus longue (15-20 minutes).

Personnellement, j’utilise la méthode Pomodoro pour mes tâches de l’après midi.
Le matin, j’utilise tout mon temps pour accomplir ma “grosse” tâche du jour (qui est de rédiger un article) et l’après midi je mets des minuteurs pour faire mon taf de recherches et mes « petites tâches » type répondre à des emails, faire des relances, mes déclarations URSAAF, RSI…

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *