slasher slasheur slasheuse

Les slashers révolutionnent le rapport au travail

Slashers. Ils sont de plus en plus nombreux, ces actifs qui cumulent les activités et se décrivent en utilisant la barre oblique, « le slash » de leur clavier. Ils sont…

chef de projet informatique / UX designer / headhunter
Ou encore banquier / guitariste dans un groupe métal
Ou même ingénieur aéronautique/entrepreneur/coach

Changer de métier au cours de sa vie n’est pas nouveau : des gens se réorientent professionnellement depuis la nuit des temps.
Ce qui est nouveau, c’est la typologie de ces slasheurs puisque cette tendance touche les plus diplômées. Ceux qui avaient, jusque là, un parcours professionnel plutôt normé font exploser les codes de l’emploi : ils ont besoin de gagner de l’argent mais veulent s’épanouir dans leur vie professionnelle sans laisser pour compte leur vie personnelle. Et le slash leur permet de concilier ces différentes exigences.

Vie professionnelle : (nouveau) mode d’emploi

slasheuse

Les slashers ont tous une caractéristique en commun : ils sont terriblement curieux ! Leur curiosité est même un puits sans fond qui leur donne l’énergie d’explorer le champ des possibles pour tenter d’épancher cette soif de savoirs. Ce faisant, ils anticipent également l’obsolescence de leurs compétences…
Le slash leur permet de modeler leur vie professionnelle à leur guise et au gré des nécessités, qu’elles soient personnelles (l’arrivée d’un enfant) ou environnementales (la transformation de la société liée au digitale). Autre caractéristique du slasher, il est donc agile.
Cette souplesse lui permet de gérer la schizophrénie qu’il crée en endossant de multiples identités professionnelles…pour son plus grand bonheur, puisque – troisième caractéristique ! – le slasher a un grand besoin de diversité et une nette inclination à l’ennui.

Des slashers sachant slasher

slasher
La compétence fondamentale du slasher ? Il sait créer des ponts entre des domaines a priori éloignés et sans connexion. C’est probablement leur plus grande force, cette capacité à créer des synergies entre des domaines si divers et donc à imaginer, à innover, à transformer.
En travaillant avec un slasheur, il ne sera pas rare de l’entendre dire « ah mais ça me fait penser à… ».
Evidemment, le slasher applique cette capacité à bâtir des ponts aux personnes dont il s’entoure, favorisant ainsi une saine émulation, un travail collaboratif et parfois même de la co-construction. Car le slasher aime spontanément collaborer, découvrir le domaine de l’autre et s’enrichir de son univers.

Une quête d’épanouissement

slasher

Qu’est-ce qui fait courir les slashers ? L’argent ? Probablement pas. En tout cas, l’aspect financier est rarement la motivation centrale de ces makers qui cherchent plutôt l’épanouissement.
Alors, en effet, certains ont un job alimentaire pour exercer leur passion à côté. Les plus chanceux ont, quant à eux, trouvé le lien qui leur permet de prendre du plaisir dans leurs différentes activités. Et ces travailleurs sont si engagés, motivés, habités que leurs business sont généralement assez florissants.

Surtout, les slashers ont tout gagné dans leur vie : épanouis dans leur vie pro, épanouis dans leur vie perso… ils sont peut être en train d’inventer la modalité du travail de demain.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *