Coopter est une nouvelle compétence, une nouvelle flèche à votre arc et pas évidente à maitriser ! Connaître les 4 stratégies de cooptation existantes et savoir quand les utiliser vous permettra de gagner en temps et en efficacité (et donc de maximiser vos gains sur la plateforme MyJob.Company).

Vous n’êtes pas encore coopteur·se ? C’est le moment de vous inscrire et de commencer à toucher des commissions 😉

Stratégie de cooptation #1 : le partage dans votre réseau

stratégie de cooptation

Ici il s’agit tout simplement de relayer une annonce (avec votre lien de tracking !) dans votre réseau de niveau 1 (par exemple en sélectionnant l’option « relayer à mes amis » sur Facebook).

De qui est composé ce réseau ?

On appelle réseau de niveau 1 tout simplement les personnes que vous connaissez soit « dans la vraie vie » soit via vos différents réseaux sociaux et avec qui vous êtes en contact. Donc pour le réseau de la vraie vie, il pourrait s’agit de vos amis, votre famille, vos collègues ou ex-collègues.

Notre conseil : on oublie souvent de demander (et de chercher à bien comprendre) ce que font professionnellement les gens de notre entourage. Pourtant c’est un réseau de très belle qualité ! De quoi occuper votre prochaine fête de famille 😉

Comment relayer l’annonce ?

Copiez-collez tout simplement votre lien de tracking sur les réseaux sociaux que vous avez identifiés comme étant les plus pertinents : LinkedIn bien sûr, Twitter pourquoi pas mais aussi Facebook puisque vous relayez auprès de personnes que vous connaissez. Sélectionnez ensuite « Relations uniquement » dans LinkedIn ou « Amis » sur Facebook. N’oubliez pas d’ajouter une phrase de personnalisation qui résume l’intérêt du poste et les informations principales (métier, secteur, lieu géographique).

Les atouts de ce réseau ?

Si votre trouvez un profil par le biais de ce réseau, vous aurez de la matière pour le recommander car vous aurez des choses intéressantes à dire sur son profil. En plus, c’est une manière de rentabiliser votre réseau en un minimum de temps : tout bénéf’ !

Ce qu’il ne faut pas faire

Ne relayez pas l’intégralité des annonces publiées par MyJob.Company et à l’inverse, choisissez bien les plus pertinentes par rapport à vous (votre domaine d’expertise) et/ou celui de votre réseau. Par exemple si vous êtes commercial et que vous avez plusieurs ami·e·s graphistes, n’hésitez pas à relayer les annonces de graphiste, directeur artistique…

 

Stratégie de cooptation #2 : l’approche directe de profils dans son réseau

stratégie de cooptation

Dans ce cas, vous ne relayez pas d’annonce sur vos profils sociaux mais vous prenez le temps d’identifier qui, dans votre réseau de niveau 1, pourrait matcher avec l’annonce.

De qui est composé ce réseau ?

Comme dans la stratégie n°1, ce réseau est composé de vos amis, votre famille, vos collègues ou ex-collègues. 

Comment relayer l’annonce ?

La manière de les contacter peut être très variée, cela peut être un contact direct quand vous voyez la personne, un coup de téléphone, un email et même un contact par un réseau social. Comme vous êtes déjà proche, il n’est pas choquant de contacter ces personnes via Facebook. Pour les ex-collègues qui ne sont pas des amis mais que vous connaissez bien, vous pouvez facilement utiliser LinkedIn Dans tous les cas à l’écrit, le mot d’ordre est de PERSONNALISER !

Notre conseil : essayez un maximum de savoir « où en sont » les gens de votre réseau : sont-ils en recherche active ? A l’écoute du marché ? Pas du tout ouvert à changer ? Vous pouvez tout à fait envoyer une annonce pertinente à un contact et en profiter, dans la foulée, pour connaître son état d’esprit. 

Les atouts de ce réseau ?

Vous êtes sur un réseau et une méthode d’approche ultra qualitatifs : on pourrait parler de précision chirurgicale. Si vous matchez bien annonce et profil, cette approche devrait donner – à un moment ou à un autre – de très bons résultats.

Ce qu’il ne faut pas faire

Le piège serait d’envoyer trop d’annonces à une même personne, au risque de la lasser.

En résumé pour ces deux stratégies dans votre réseau de niveau 1

Dans ces deux stratégies, en tant que coopteur·se, vous ouvrez votre carnet d’adresse et proposez l’annonce aux gens que vous connaissez déjà. Quand vous relayez des annonces dans votre réseau de connaissances pour un domaine et/ou secteur d’activité que vous connaissez, vous gagnez généralement du temps. En effet, votre réseau a des chances de compter des personnes au profil correspondant ou que ces personnes relaient l’annonce.

Il faut savoir qu’un chargé de recrutement contacte en moyenne 200 à 300 personnes pour trouver les candidats pertinents pour un poste, imaginez le temps que vous gagnez si vous vous concentrez sur vos contacts déjà acquis.

Néanmoins, vous ne trouvez pas toujours de profils pertinents dans votre réseau de niveau 1 et il vous faut alors élargir votre recherche. Dans ce cas, vous pouvez mettre en place les stratégies 3 et 4. En tant que coopteur·se, vous cherchez alors un profil correspondant à l’annonce en dehors de votre cercle de connaissance.

Stratégie de cooptation #3 : le partage en dehors de votre réseau

Stratégie de cooptation

Dans ce cas, vous relayez une annonce en cherchant à toucher des gens qui ne sont pas dans votre réseau. Pour cette stratégie, vous vous appuyez sur la puissance des réseaux sociaux.

De qui est composé ce réseau ?

Tous les gens que vous ne connaissez pas mais que vous allez pouvoir trouver en ouvrant vos publications à tous.

Comment relayer l’annonce ?

Nous vous conseillons de privilégier LinkedIn qui est un réseau professionnel et pose le cadre de votre relation. Maintenant, certains coopteurs sont vraiment à l’aise sur Facebook ou Twitter par exemple, à vous de voir. En tout état de cause, privilégiez les réseaux sociaux sur lesquels vous êtes déjà présents car vous connaissez les codes et usages et avez déjà votre réseau (ce qui vous donne de la crédibilité). Ensuite, copiez-collez tout simplement votre lien de tracking puis sélectionnez « Tout le monde » dans LinkedIn ou « Public » sur Facebook. N’oubliez pas d’ajouter une phrase de personnalisation qui résume l’intérêt du poste et les informations principales (métier, secteur, lieu géographique).

Les atouts de ce réseau ?

Le réseau de niveau 2 à plus est…plus large puisqu’il peut potentiellement s’agir de tout le monde ! En réseau de niveau 2 on s’adresse aux « amis de nos amis » en quelques sortes et on peut même aller récolter de l’info par la suite, pour rédiger une recommandation. En réseau de niveau 3, on part dans l’inconnu, ce qui réserve souvent de belles rencontres.

Ce qu’il ne faut pas faire

Là non plus, ne relayez pas tout azimuts. Centrez vous sur vos domaines d’expertise (métiers, secteur d’activité ou même passion) et relayez des annonce dans ce domaine. L’intérêt de procéder ainsi ? Vous êtes absolument légitime à relayer une annonce et donc crédible pour un candidat potentiel.

Stratégie de cooptation #4 : l’approche directe en dehors de votre réseau

Stratégie de cooptation

Sky is the limit !

Dans ce cas, vous êtes dans une approche de sourcing, comme un véritable professionnel du recrutement. C’est une stratégie à tester quand vous aurez déjà acquis de bon réflexes dans votre réseau de niveau 1.

De qui est composé ce réseau ?

Potentiellement tous ceux qui seront ouverts à l’échange direct avec vous et qui ne se trouvent pas dans votre réseau de niveau 1.

Comment relayer l’annonce ?

Ici, il s’agit d’entamer une conversation avec le candidat potentiel. Il va donc faire preuve de tact et de délicatesse autant que d’esprit de persuasion. Sur LinkedIn, si vous avez un compte premium vous pouvez envoyer un InMail, sinon ajoutez la personne à votre réseau en personnalisant votre demande. Nous vous déconseillons les autres réseaux sociaux pour cette stratégie de cooptation.

Astuce : utilisez le bouton LinkedIn de la plateforme MyJob.Company (qui est une recherche booléenne automatisée) et vous propose les profils les plus pertinents a priori. Ensuite, à vous de les sélectionner !

Les atouts de ce réseau ?

Lui aussi est très vaste et offre un champ des possibles assez fou, grâce à un internet. C’est une formidable opportunité de sortir des sentiers battus et de trouver des profils hors du commun. 

Ce qu’il ne faut pas faire

Vous contactez quelqu’un qui ne vous a rien demandé, s’il ne vous répond pas, n’insistez pas. S’il vous exprime son désintérêt, n’insistez pas. Dans tous les cas, soyez très respectueux de son intérêt ou manque d’intérêt. Il arrive même que certaines personnes se montrent agacées (voire injurieuses), ne vous abaissez pas à lui répondre et passez votre chemin. De notre côté nous serons intransigeants sur l’image que vous véhiculez de notre société.    

Voilà pour ces 4 stratégies de cooptation, et surtout si vous avez des questions ou des retours, partagez-les nous ici email