Structure CV

Les grands principes de l’ergonomie au service d’une structure de CV parfaite

Aujourd’hui, je vous propose de faire le point, non pas sur le fond (le choix des informations à mettre ou pas en avant, la sélection des bons mots-clés) mais de nous concentrer sur la forme de votre CV.
Pour construire un CV parfait, l’ergonomie vole à votre secours en vous permettant d’adapter la structure de votre CV aux besoins et aux attentes des recruteurs.

« On ne voit que ce qu’on veut voir »

En préambule, il me paraît important de préciser que l’ergonomie s’appuie sur les lois fondamentales de la perception humaine (autrement appelées Gestalt). Une des information principale est que l’attention humaine est sélective.
C’est pourquoi le cerveau ré-interprète en permanence ce que lui donne à voir l’œil. Notre perception est donc subjective, même en ce qui concerne la vue. C’est pourquoi il est important de connaître ces règles fondamentales pour construire un CV parfait, structurer les informations et les organiser de la manière la plus pertinente.

Etape 1 : le recruteur parcourt votre CV en vue synthétique

Structure CV

Pour traiter le très grand nombre d’informations auxquelles notre cerveau est exposé chaque journée/minute/seconde, il a mis en œuvre une série d’étapes lui permettant de les analyser et de les assimiler.
La première étape consiste à se faire une ‘première impression’ basée sur la vue d’ensemble, pour ce faire le cerveau passe en ‘vue synthétique’.
C’est donc sur cette première impression qu’il convient de travailler la structure de votre CV.

L’impression d’ensemble est déterminante

> Quelle est l’impression générale laissée par votre CV ? Vous pouvez faire le test en montrant votre CV à différentes personnes pendant 5 secondes puis en leur retirant le document. Demandez leur, alors, quelle impression elles conservent de votre CV ?
S’il est fouillis, dense ou au contraire vide il va falloir se remonter les manches !
S’il laisse une impression de document structuré, riche, impactant, vous êtes sur la bonne voie !

> Pour améliorer la structure globale de votre CV, demandez-vous : quel est le principal message à retenir de ma candidature ? Un profil créatif (et donc un CV esthétique, graphique), un profil analytique, vendeur…

KISS ou Keep it super-simple

Pour laisser une première bonne première impression, une autre règle à respecter est celle de la simplicité.
Il s’agit donc de faire travailler votre esprit de synthèse pour épurer votre CV et de ne garder que les messages essentiels, en quelques sortes la substantifique moelle de votre CV !
Ainsi pour respecter la règle de la simplicité, simplifiez au maximum le fond et la forme de votre CV et limitez les fioritures. En réduisant ainsi le nombre d’informations transmises visuellement, vous facilitez le travail d’analyse du cerveau du recruteur.

3 autres principes pour structurer un CV parfait

Le principe de symétrie : notre cerveau adore la symétrie qui lui renvoie une sensation d’équilibre et de stabilité, bref qui pourra inspirer au recruteur un sentiment de confiance.

Les formes fortes contre les formes dites faibles : les formes régulières attirent plus l’œil que les formes floues.

La force du contraste : vous pouvez attirer l’œil du recruteur en le guidant vers les informations essentielles de votre CV en jouant sur les contrastes forts.

Etape 2 : le recruteur entre dans le détail de votre CV

Structure CV

Après s’est fait une première impression générale de votre CV, le recruteur va zoomer dans votre CV afin de le parcourir plus en détail.
Ici, nous ne traitons que de la forme que prend votre CV, pas de son contenu textuel.
Comment fonctionne le cerveau du recruteur à cette étape ? Il cherche les liens à créer entre les différentes compétences, expériences professionnelles, loisirs.
En effet, le cerveau humain ne traite pas des éléments selon une juxtaposition d’informations mais cherche à relier les éléments entre eux. C’est le principe d’association.

4 règles à connaître pour organiser un CV idéal

La loi de similitude : le cerveau créé des liens entre des éléments visuellement similaires. Venez en aide au cerveau du recruteur en jouant sur les formes, couleurs ou tailles d’éléments. Ainsi, vous lui donnez des indices visuels lui permettant de lier les éléments les uns aux autres mais aussi de donner une indication sur leur importance.

Si vous avez deux informations servant un seul et même objectif, il est conseillé de les placer à côté car le cerveau cherche à connecter des éléments placés côte à côte, c’est la loi de proximité.

Utilisez les cadres : selon le principe de la connectivité uniforme, les informations entourés paraissent plus liés que les éléments libres, ce principe vous permet ainsi de créer une unité entre deux blocs d’informations.

Usez des lignes : le cerveau cherche à lier les éléments entre eux par des lignes (ou des courbes) imaginaires, selon la loi de bonne continuité. En posant une forme de ligne, vous lui simplifiez la tâche en lui indiquant une suite logique. Cela peut par exemple s’utiliser pour marquer une progression chronologique ou encore présenter vos différentes compétences.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *